Christodoulos Panayiotou, Dying on Stage

19 octobre 2019 - 19 janvier 2020
Dans ce projet conçu spécifiquement pour le musée d'Orsay, et en résonance avec l'exposition Degas à l'opéra, l'artiste chypriote Christodoulos Panayiotou (né en 1978 à Limassol) associe la performance Dying on Stage à une exposition interrogeant le rapport au temps au coeur même de l'institution muséale.

Dying on Stage est une méditation sur l'impossible représentation de la mort sur scène. Elaborant en contrepoint une installation, telle une sorte d'alchimie contemporaine, l'artiste collecte les fragments du temps passé au sein du musée – lieu par excellence du passé vivant – pour réaliser des oeuvres nouvelles. Il interroge ainsi, dans les deux volets de son projet, les normes qui gouvernent les oeuvres d'art et les musées dans leur ensemble : célébrité et anonymat, splendeur et déchet, individuel et collectif.

La recherche de Christodoulos Panayiotou se concentre sur l'identification et le dévoilement des récits cachés dans les archives visuelles de l'histoire et du temps. En 2018, son oeuvre Sectile fut dévoilée en tant qu'installation permanente à l'entrée des collections modernes du Centre Georges Pompidou. En 2019, une exposition d'Emma Kunz a été conçue en dialogue avec lui aux Serpentine Galleries à Londres, et une exposition personnelle lui est consacrée au Camden Arts Centre, également à Londres.

Avec le soutien des American Friends of the Musée d’Orsay (AFMO)